Sarah Brossillon Astrologue en ligne, astrologue Paris et Coach développement personnel

Astrologue en ligne et astrologue Paris – Coach développement personnel – Voyance qualité

 
  • Accueil
  • > -> L'ASTROLOGIE RÉPOND A DE NOMBREUSES QUESTIONS

Comment retrouver son chat ? Comment retrouver son chien ? L’aide de l’astrologie

astrologue en ligne - voyance sérieuse par téléphone - comment retrouver son chat - comment retrouver son chien

Ecoutez la vidéo : Comment retrouver son chat ? Comment retrouver son chien ? Cas pratique.

Je suis contactée par une personne qui me demande de l’aide pour retrouver son animal disparu depuis deux semaines.

Au vu du thème, l’animal se trouve dans un lieu public, accessible à la vue des passants et il apparaît seul.

Il a besoin d’explorer son territoire, ce qui est la raison de son égarement.

Sur ce territoire, je vois des autres (je vais décrire ces autres par la suite) dont les logements ne sont pas des propriétés, mais des logements en rapport avec le social donc des logements sociaux. Ces logements sociaux représentent une aide financière. Ces « autres », donc ces personnes, semblent avoir des difficultés financières et doivent percevoir des aides de l’Etat.
Elles se sentent rejetées par le voisinage ; je les vois bizarres, à part, en marge de la société, du voisinage; elles se révoltent, par manque d’affirmation d’elles-mêmes ; je sens des conflits qu’elles génèrent.

En même temps, elles sont très famille. Ces personnes sont dans l’environnement proche, et c’est là que se trouve l’animal, qui, même s’il peut être vu de tout le monde, est caché. Il n’est pas piégé, il n’est pas emprisonné quelque part. Il n’est pas volé. Il n’est pas chez quelqu’un non plus. Il n’est pas dans un foyer. Je le vois en vie et isolé dans ce contexte pourtant public. Il se nourrit bien, et il trouve sa nourriture par le biais de ces personnes que je viens d’évoquer.

Dans ce milieu où rôde l’animal, je ressens des adolescents pas faciles, qui vivent des crises ; ces adolescents sont liés à ces personnes décrites ci-dessus ; il s’agit donc de leurs enfants. Ces jeunes sont sur la défensive, attaquent, ne sont pas polis, ne savent pas se comporter en société. Le quartier dans lequel se trouve l’animal est plutôt sinistre, effrayant et tourmenté.

Pourtant, l’animal a besoin de vivre cette expérience pour apprendre à se défendre dans cet environnement qui est son voisinage.

J’utilise alors un outil pour savoir si l’animal se trouve dans la ville de son propriétaire et la réponse est nettement : oui. Je tente alors de le localiser et je le ressens vers le sud / sud-ouest de la ville.

Je contacte son propriétaire pour lui faire part de mon ressenti et il me dit : mais vous décrivez le lotissement où j’habite ! C’est tout à fait ça ! Ces voisins vivent dans des logements sociaux, perçoivent des allocations, ont beaucoup d’enfants. Je réponds que je vois plutôt des adolescents dehors, pas des enfants. Et cette personne me répond : oui, ce sont les jeunes qui sont dehors, ils ont un manque de savoir vivre ; d’ailleurs, les gendarmes sont régulièrement dans le coin.
Je lui demande si ce lotissement se trouve plutôt au sud-ouest de la ville et cette personne me répond : oui, tout à fait ! Je lui réponds : donc, vous savez où se trouve votre animal maintenant.

Ce propriétaire s’était, depuis la disparition de son animal, remis à une certaine addiction en raison de sa nervosité à ne pas le retrouver. J’ai perçu que son changement d’habitude était en correspondance avec l’égarement de l’animal et le quartier tendu dans lequel il rôdait. Je lui ai conseillé de faire de son mieux pour, dans un premier temps, arrêter cette addiction. Mes paroles l’ont rassuré si bien qu’au cours de notre entretien, il a arrêté et s’est remis à manger et dormir, choses qu’il avait du mal à faire depuis la disparition de son animal.

Cette personne a recherché son animal avec les conseils que je lui ai donnés, rassurée de savoir qu’il allait bien et qu’il n’était pas loin de chez elle. Deux jours après, elle a retrouvé son animal qui se trouvait bien à côté du lotissement décrit ; l’animal a été retrouvé en forme. Ça a été un véritable soulagement pour cette personne et une très bonne nouvelle pour moi !

 
 
  • Accueil
  • > -> L'ASTROLOGIE RÉPOND A DE NOMBREUSES QUESTIONS

Le trouble bipolaire – Analyse d’un thème astral

astrologue en ligne-coach développement personnel-voyance-qualité-le trouble bipolaireAnalyse d’un thème avec trouble bipolaire 

Le trouble bipolaire, dans sa forme la plus typique, comporte deux phases : une phase maniaque et une phase dépressive.

La manie

1 – La phase maniaque se définit comme un épisode d’excitation pathologique.

Dans ce thème, la position d’Uranus et ses aspects nous renseignent sur l’état d’excitation, d’hyperactivité, vécues par le sujet. Uranus est affligé, et il domine. L’excitation est vécue dans le rapport avec les autres. Le sujet apparaît atypique aux yeux des autres, non conventionnel. En réalité, il cherche à se démarquer, à manifester sa différence par rapport aux autres, et il doit se remettre en question dans sa façon de concevoir l’autre, les autres, qu’il voit d’ailleurs avec profondeur. Ces remises en question nécessaires expliquent ses crises, mais aussi sa surexcitation.
La Lune Noire à l’ascendant Bélier indique un individu qui a besoin d’aller en profondeur chercher son vrai moi, sa véritable identité.

2 – Le sujet fait de multiples projets.

Uranus en analogie avec le domaine des projets indique une surexcitation par rapport aux projets.

3 – le sujet est euphorique.

Jupiter à l’ascendant montre un personnage qui a une confiance en lui excessive (90° à Mars), et peut avoir une humeur euphorique (Jupiter 90° Lune).

4 - L’humeur euphorique alterne avec des moments d’irritabilité.

Jupiter 90° Lune montre ses accès d’euphorie, tandis que son 90° à Mars montre un manque d’affirmation de la personnalité pouvant se traduire par de l’irritabilité.

5 – Il peut perdre toute inhibition.

Uranus est 90° à Saturne qui représente les limites ; le sujet n’est pas freiné ; au contraire, son besoin de se démarquer, son originalité dépasse les limites de Saturne. Il n’a pas d’inhibition, il se révolte contre ce qui est conventionnel.

6 – Il peut engager des dépenses inconsidérées.

Jupiter à l’ascendant Taureau indique un goût pour les choses de valeur et en 90° aux planètes en maison V, il a besoin de se faire plaisir avec excès.

7 – La mégalomanie

Elle peut être le signe d’un manque affectif. Elle se manifeste à travers le 90° de Saturne en V. L’état d’exaltation du sujet est lié à un manque d’affection (notamment en lien avec le père).

La dépression

1 – Dans la phase dépressive, le sujet présente des signes de grande tristesse.

La Lune Noire à l’ascendant montre un manque d’estime de soi, d’affirmation de la personnalité, mais aussi de la déprime, des idées noires, une sensation d’impuissance, un manque de volonté.

2 – La perte de l’élan vital.

Elle est caractérisée par la position de la Lune Noire à l’ascendant. Quand le sujet n’est plus du côté de l’exaltation Uranienne, il se trouve du côté ténébreux et carencé, symbolisé par la Lune Noire, marquant le manque d’élan vital. Il se dévalorise, se sent inutile ; il recherche son identité. Cette quête d’identité le fait souffrir et peut s’accompagner de maux de tête.

3 – La perte d’intérêt, de plaisir.

On la retrouve à travers le 90° de la Lune Noire à Saturne en V (représentant le domaine des plaisirs) ; le plaisir subit des lacunes, des manques. Pour aimer, il lui faut la volonté d’être, d’exister. Les plaisirs sont affectés, le sujet souffre d’un manque d’intérêt.

4 – L’anxiété.

La Lune Noire à l’ascendant indique de l’anxiété, de l’angoisse, une personnalité tourmentée, triste, inhibée qui n’a pas pris conscience de sa véritable identité. Le sujet s’attaque, se dévalorise, s’auto-critique, se ronge de l’intérieur ; il s’auto-mutile.

5 – Le rejet.

Le sujet rejette sa propre identité, elle est inhibée, reniée, refoulée (90° de Saturne à la Lune Noire), et notamment quand le père parvient à manifester sa présence, une présence qui étouffe l’identité du sujet, la rejette.


Quel est le sens de ces troubles à travers ce thème ?

Le sujet, comme dit plus haut, a besoin de marquer sa différence, ce qui fait de lui un être original, indépendant, et ce, dans son rapport aux autres, qu’il perçoit avec profondeur.
Pour ce faire, il doit aller chercher ce qui lui manque. Il ressent un manque d’amour de son père et pour le trouver, il doit aller dans le sens de sa vocation qui est en rapport avec la créativité, l’art, une créativité facilitée par sa capacité à imaginer, à visualiser, à dessiner, à avoir des idées, à écrire… Il a une intelligence émotionnelle et créative qui doit être mise au service d’une activité artistique. En érigeant sa vocation à travers le domaine artistique, en étant son propre créateur, son propre chef, en faisant preuve de profondeur, de perfectionnisme, en allant jusqu’au bout de ses créations, il se donne le moyen d’exprimer cette énergie puissante qui se retourne contre lui sous forme de troubles bipolaires.

Dans cette crise d’identité, l’issue pour cette personne est donc de s’affirmer dans ce qu’elle veut être, d’affirmer sa créativité dans un domaine artistique, et ainsi de se démarquer des autres, de marquer sa différence, son originalité.


Bipolarité et création

Comme le dit le psychiatre Kay R. Jamison, les individus doués de créativité sont plus souvent atteints par ce type d’affection que la moyenne.

astrologue en ligne et coach développement personnel copyright

A lire également sur ce site 

-Comment se sortir d’une dépression ?

Sources : Nature des troubles bipolaires 

 
1234567
 
 

Aloepauline |
BlaBla Girl le Blog |
Azzitrill400 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | INTOX AUX MÉDOCS Ou Songes ...
| Drogblog
| Sophrologie 974