Sarah Brossillon Astrologue en ligne, astrologue Paris et Coach développement personnel

Astrologue en ligne et astrologue Paris – Coach développement personnel – Voyance qualité

 

Astrologie et médiumnité

astrologue en ligne-coach développement personnel-voyance sérieuse par téléphone-citation 35Ce n’est pas le thème astral qui crée l’âme d’un individu qui s’incarne ; l’empreinte énergétique de l’âme pré-existe avant son incarnation.

Le thème astral n’est que le dessin de l’énergie qui anime cette âme avant son incarnation sur Terre.

Lorsque Albert Einstein cherchait une loi unifiant les quatre lois majeures de la physique, il projetait son esprit dans l’Univers, comme s’il était dans l’espace. Pourtant, on pouvait lire cette recherche qu’il était en train de faire, ici, sur Terre, à travers son thème astral montrant la configuration des planètes du système solaire au moment de sa naissance et au moment de sa recherche.

On a tendance à penser que l’évolution de la position des planètes du système solaire, l’est uniquement d’un point de vue terrestre.

Pourtant, ce qui se passe à l’extérieur est toujours le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. L’évolution des planètes autour du Soleil est le reflet extérieur de ce qui se passe à l’intérieur des autres systèmes stellaires de l’Univers. Pour n’importe quel système stellaire autre que le système solaire, pour n’importe quel point de l’espace, l’extérieur, à savoir, le système solaire, représente ce qui se passe à l’intérieur de cet autre système stellaire, de cet autre point de l’espace.

Par conséquent, l’évolution des planètes de notre système solaire est le reflet extérieur de ce qui se passe à l’intérieur du reste de l’Univers. Elle est la représentation de l’inconscient collectif, composé de tous les éléments de l’Univers.

Lorsqu’un être s’incarne, comme dit plus haut, ce n’est pas le thème astral qui donne son empreinte énergétique ; l’être pré-existait à son incarnation et n’a fait que vibrer sur des fréquences densifiées pour se matérialiser sous forme d’un corps physique. Son empreinte énergétique existait avant sa naissance ; le thème astral n’a fait que révéler la photo de sa personnalité (sa combinaison énergétique), comme lorsqu’on développe la bobine d’une pellicule et que l’on obtient une image du négatif.

Lorsque l’âme quitte les fréquences denses du corps physique, elle continue d’évoluer, mais son empreinte énergétique n’a pas changé. Lorsque l’on pense à un être défunt, on y pense avec les éléments que l’on connaît de son vivant. Et il est impossible de penser à quelque chose qui n’existe pas, car comment pourrait-on activer de l’énergie pour penser, ressentir, imaginer ce qu’est le « rien » ? C’est à mon sens, et humainement pas concevable. On ne peut penser le « rien », on ne peut penser le vide.

Dès lors, penser à un être défunt, c’est interagir avec lui. Dans cette interaction, il y a un échange d’informations entre la personne qui pense au défunt et le défunt. D’ailleurs, un défunt apparaît dans les rêves avec des indices qui rappellent son existence sur Terre.

Que l’on regarde la position des planètes pour un individu pendant sa vie terrestre, pour son avant-vie ou pour son après-vie, ce n’est pas la vision des planètes vue de la Terre qui importe ; ce qui importe, c’est que la façon dont les planètes évoluent dans le système solaire est le reflet de ce qui se passe ailleurs dans l’Univers.

Un défunt peut se retrouver à un autre endroit de l’espace, ce qui se passe au niveau du système solaire, que l’on retrouve dans son thème astral est le reflet de ce qui se passe ailleurs dans l’Univers.

Donc, la rotation des planètes autour du Soleil est le résultat de l’inconscient collectif qui décide qu’elles évoluent ainsi, et leur évolution autour du Soleil est le reflet extérieur de ce qui se passe en tout point de l’espace.

Qu’un être soit vivant sur Terre ou qu’il soit défunt et se déplace dans l’espace, la position des planètes du système solaire nous renseigne sur ce qui se passe à l’extérieur, en tout point de l’espace.

astrologue en ligne et coach développement personnel copyright

Sarah Brossillon, astrologue en ligne et coach développement personnel

Dans : - ASTROLOGIE ET MEDIUMNITE,-> L'ASTROLOGIE
Par laurespace
Le 11 août 2016
A 4 h 50 min
Commentaires : 0
 
 

Le trouble bipolaire – Analyse d’un thème astral

astrologue en ligne-coach développement personnel-voyance-qualité-le trouble bipolaireAnalyse d’un thème avec trouble bipolaire 

Le trouble bipolaire, dans sa forme la plus typique, comporte deux phases : une phase maniaque et une phase dépressive.

La manie

1 – La phase maniaque se définit comme un épisode d’excitation pathologique.

Dans ce thème, la position d’Uranus et ses aspects nous renseignent sur l’état d’excitation, d’hyperactivité, vécues par le sujet. Uranus est affligé, et il domine. L’excitation est vécue dans le rapport avec les autres. Le sujet apparaît atypique aux yeux des autres, non conventionnel. En réalité, il cherche à se démarquer, à manifester sa différence par rapport aux autres, et il doit se remettre en question dans sa façon de concevoir l’autre, les autres, qu’il voit d’ailleurs avec profondeur. Ces remises en question nécessaires expliquent ses crises, mais aussi sa surexcitation.
La Lune Noire à l’ascendant Bélier indique un individu qui a besoin d’aller en profondeur chercher son vrai moi, sa véritable identité.

2 – Le sujet fait de multiples projets.

Uranus en analogie avec le domaine des projets indique une surexcitation par rapport aux projets.

3 – le sujet est euphorique.

Jupiter à l’ascendant montre un personnage qui a une confiance en lui excessive (90° à Mars), et peut avoir une humeur euphorique (Jupiter 90° Lune).

4 - L’humeur euphorique alterne avec des moments d’irritabilité.

Jupiter 90° Lune montre ses accès d’euphorie, tandis que son 90° à Mars montre un manque d’affirmation de la personnalité pouvant se traduire par de l’irritabilité.

5 – Il peut perdre toute inhibition.

Uranus est 90° à Saturne qui représente les limites ; le sujet n’est pas freiné ; au contraire, son besoin de se démarquer, son originalité dépasse les limites de Saturne. Il n’a pas d’inhibition, il se révolte contre ce qui est conventionnel.

6 – Il peut engager des dépenses inconsidérées.

Jupiter à l’ascendant Taureau indique un goût pour les choses de valeur et en 90° aux planètes en maison V, il a besoin de se faire plaisir avec excès.

7 – La mégalomanie

Elle peut être le signe d’un manque affectif. Elle se manifeste à travers le 90° de Saturne en V. L’état d’exaltation du sujet est lié à un manque d’affection (notamment en lien avec le père).

La dépression

1 – Dans la phase dépressive, le sujet présente des signes de grande tristesse.

La Lune Noire à l’ascendant montre un manque d’estime de soi, d’affirmation de la personnalité, mais aussi de la déprime, des idées noires, une sensation d’impuissance, un manque de volonté.

2 – La perte de l’élan vital.

Elle est caractérisée par la position de la Lune Noire à l’ascendant. Quand le sujet n’est plus du côté de l’exaltation Uranienne, il se trouve du côté ténébreux et carencé, symbolisé par la Lune Noire, marquant le manque d’élan vital. Il se dévalorise, se sent inutile ; il recherche son identité. Cette quête d’identité le fait souffrir et peut s’accompagner de maux de tête.

3 – La perte d’intérêt, de plaisir.

On la retrouve à travers le 90° de la Lune Noire à Saturne en V (représentant le domaine des plaisirs) ; le plaisir subit des lacunes, des manques. Pour aimer, il lui faut la volonté d’être, d’exister. Les plaisirs sont affectés, le sujet souffre d’un manque d’intérêt.

4 – L’anxiété.

La Lune Noire à l’ascendant indique de l’anxiété, de l’angoisse, une personnalité tourmentée, triste, inhibée qui n’a pas pris conscience de sa véritable identité. Le sujet s’attaque, se dévalorise, s’auto-critique, se ronge de l’intérieur ; il s’auto-mutile.

5 – Le rejet.

Le sujet rejette sa propre identité, elle est inhibée, reniée, refoulée (90° de Saturne à la Lune Noire), et notamment quand le père parvient à manifester sa présence, une présence qui étouffe l’identité du sujet, la rejette.


Quel est le sens de ces troubles à travers ce thème ?

Le sujet, comme dit plus haut, a besoin de marquer sa différence, ce qui fait de lui un être original, indépendant, et ce, dans son rapport aux autres, qu’il perçoit avec profondeur.
Pour ce faire, il doit aller chercher ce qui lui manque. Il ressent un manque d’amour de son père et pour le trouver, il doit aller dans le sens de sa vocation qui est en rapport avec la créativité, l’art, une créativité facilitée par sa capacité à imaginer, à visualiser, à dessiner, à avoir des idées, à écrire… Il a une intelligence émotionnelle et créative qui doit être mise au service d’une activité artistique. En érigeant sa vocation à travers le domaine artistique, en étant son propre créateur, son propre chef, en faisant preuve de profondeur, de perfectionnisme, en allant jusqu’au bout de ses créations, il se donne le moyen d’exprimer cette énergie puissante qui se retourne contre lui sous forme de troubles bipolaires.

Dans cette crise d’identité, l’issue pour cette personne est donc de s’affirmer dans ce qu’elle veut être, d’affirmer sa créativité dans un domaine artistique, et ainsi de se démarquer des autres, de marquer sa différence, son originalité.


Bipolarité et création

Comme le dit le psychiatre Kay R. Jamison, les individus doués de créativité sont plus souvent atteints par ce type d’affection que la moyenne.

astrologue en ligne et coach développement personnel copyright

A lire également sur ce site 

-Comment se sortir d’une dépression ?

Sources : Nature des troubles bipolaires 

 
1...34567...10
 
 

Aloepauline |
BlaBla Girl le Blog |
Azzitrill400 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | INTOX AUX MÉDOCS Ou Songes ...
| Drogblog
| Sophrologie 974